03# nouveau monde

Nous pensons connaitre le monde et nous en ignorons tout…
À la fois indivisible tout en étant composé d’un ensemble de lui-même,
il possède des frontières mais aucunes limites.
Qu’il soit réel, imaginaire, virtuel, le Monde est un lieu où chaque jour
la vie sème espoir, rêve, conflit et réflexion.Qu’en est-il lorsque nous évoquons un Nouveau monde?
Peut-être en ce lieu plein de pages, vous pourrez trouver une réponse.
Les travaux ont été soigneusement placés afin de vous faire découvrir les
définitions possibles issus d’ artistes talentueux, qui, ont au travers de leur art, façonné leur propre vision du sujet.
Et puis après, une fois avoir doucement parcouru lignes et images,
ce sera à vous de créer l’histoire de ce «nouveau monde».
Fanzine participatif !
Les participants : Nigoull / Emmanuelle LY / Louis 16 art / Ludivine Sié/
Seynabou Sonko / Morgane barret / SyG / Rebel Sao / Solène Doually / Cool Yeyu/ Jon Lankry

02# subversion

a subversion est considérée comme une menace. Elle fait partie de trois craintes «à la fois anciennes [1] et réamorcées dans le cadre globalisé de la post-modernité dominée par la notion de risque et une nouvelle culture de la peur : l’invasion,
la subversion et la contamination.» [2].
C’est quelque chose qui dérange et porte atteinte à l’ordre établi. En clair, selon les sociétés mais aussi les époques, cette notion mouvante « difficile à définir ou à avérer précisément»(ibid.) englobe tout ce que la culture dominante rejette. La subversion transcende les frontières du genre [3],
peut être grossière ou subtile et peut faire rire (rire subversif).
Par extrapolation cela peut aussi la rapprocher de l’idée d’inversion.
Les médias sont présentés «comme un laboratoire du genre, source et vecteur d’une conception normative et hiérarchisée des représentations qui lui sont associées»[2]. Malgré tout, ils sont aussi un véhicule de la subversion comme par exemple lors de la diffusion de l’eurovision 2014 que l’autrichienne Conchita Wurst a remporté haut la main.
La subversion n’est ni le bien, ni le mal et c’est peut être aussi cela qui contrarie les plus pragmatiques.

[1] Delumeau J., La Peur en Occident (XIVe-XVIIIe siècles). Une cité
assiégée, Paris, Fayard, 1978.

[2] « Genre et médias : quels espaces de subversion ? »,
Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 mars 2014,
http://calenda.org/279540

[3] Mosse G. L., L’Image de l’homme. L’invention de la virilité moderne, Paris, Éditions Abbeville, 1997.

Ce fanzine participatif regroupe le travail de C.Cisinski /T.Loridant/S.Martinand /S.Fisthole/ Dahsha/Miracle cacao/ UGDLR/ Cooleyu

HS# Blue, Gospel, Funk

Ce fanzine a été spécialement
édité en l’honneur du 150e
«like». Pour cette occasion
particulière l’équipe de 99%
Le Fanzine a décidé de monter ce
fanzine hors série tiré en bleu indigo
en référence au blues. Et c’est au
travers du spectre «Bleus, gospel et
jazz», thème soumis à l’équipe, que
nous avons centré nos productions.
Voici donc en exclusivité ce petit HS
imprimé en 1 exemplaire unique
couleur !
Ce fanzine a été réalisé par Asnieb et Un gars dans la rue.

Poster

01# liberté !?

Nous vivons tous des périodes
où face à un vide qui se créé,
nous nous mettons à chercher
et trouvons de manière quasi
instinctive un moyen de le combler.
Chacun à sa propre approche
et celle-ci diffère en fonction de
l’environnement, du vécu et se
concrétise par des choix. Nous avons tous
soif de liberté ! Mais quel est son prix ?
Le 99% vous présente son tout nouveau
fanzine issu de l’association de nombreux
artistes de tout horizons. C’est au travers
de leurs travaux que vous allez pouvoir,
peut-être, avoir la réponse à cette
ultime question :
« Suis-je libre? »
Ce fanzine participatif regroupe le travail de  Asnieb, ugdlr, Julia, S.Martinand,
Cool Yeyu, Florence, Marie Misère