Les Perles de l’Huître 15/08/2014

Pas de vacances, ni pour les vrais gars ni pour les fausses garces, telle est la devise des huîtres (avec Safe sex, hip hop et eau plate ). Voici donc une nouvelle sélection remplies de vibrations positives et de pensées suicidaires parce que sinon on s’ennuie, faîtes moi le plaisir de kiffer ne serait-ce que légèrement vos races sur cet excrément.
Je vous aime, Peace.

 

Les Perles de l’Huître 3 by Pierre Samxao on Mixcloud

 

01 – Mama’s broke – Last kind words : On commence avec une reprise du superbe morceau de Geeshie Wiley (que j’ai découvert comme beaucoup dans l’excellent Crumb de Terry Zwigoff) par ce duo Canadien. Issu du premier EP de mama’s broke

02 – Le Sept – Un seul principe (Mr Stereo RMX) : L’album Le Jeu du Pendu de Sept et Lartizan reste, 5 ans après sa sortie, un véritable bonheur auditif pour les amateurs de hip hop. La plume du MC représente un alliage rare entre le fond et la forme qu’on redécouvre ici avec plaisir dans cet agréable remix de Mr Stereo . Hors album mais procurez vous les albums du Sept et le Sexploitation project de Mr Stereo.

03 – Swilson – Electric Aborigine : Loin des copies passéistes sans imagination qui pullulent un peu partout, Swilson s’approprie les influences du rock garage des années soixantes (Roky Erikson, tant dans la voix que dans les thématiques) pour créer son « Satanic Psychedelic Loner Rock  ». Dont ce morceau furibard nous offre un bel exemple. Les informations sont tirées du site http://www.cheapsatanism.com/ que je vous conseille de visiter.
Issu de l’album Demonolgy.

04 – Stiv Bator – Poison Heart : On continue dans la douceur avec cette reprise des Ramones par leur compagnon de route Stiv Bators, chanteur des essentiels Dead Boys, sur son album The Last Race en 1996 .

05 – Smiley The Ghetto Child – Insane terrain : Le MC new yorkais nous offre ici un agréable moment de Boom bap épuré sur la très bonne compilation du collectif Grim Team Once Upon a Time in America, recommandée à tous les amateurs de hardcore New Yorkais .

06 – BVA ft Fliptrix,Cracker Jon et Dj Sammy B-side – It’s a mad world : Rap anglais ici, pluvieux comme il se doit, avec ce morceau qui rassemble un partie du catalogue du très bon label High Focus .
Issu de l’album de BVA Be Very Aware.

07 – Captain Shook – Hey Batta Batta : Un bon moment de blues sale et saturé bien agréable, proposé par Captain Shook à prix libre sur son Bandcamp.

08 – Black Fruit – She Wants To Die : Moment qu’on prolonge sans hésitation avec ce groupe du Michigan !
Issu de l’album SHE

09 – Holly Golightly et Dan Melchior – I’m feeling good : Exercice périlleux que la reprise de ce genre de scie magnifiée par une patronne du genre et souvent massacrée par la putasserie de certains guignols . Le duo s’en sort avec les honneurs avec cette version lo-fi adaptée aux capacités vocales moins lyriques de Holly Golightly. Il en découle une certaine humilité qui offre une autre dimension au morceau.
Issu de l’album Desperate little town .

10 – Graemme Allwright – La mers est immense : Est-ce vraiment la peine de présenter ?

11 – GG Allin – Fuck Authority : Souvent réduit, par des branchouilles en manque de frissons, à ses provocation scéniques et son mode de vie extrême , Allin est également l’auteur d’une œuvre unique et sincère . La majorité de sa discographie est consacrée à un punk hardcore aux paroles violentes et ordurières mais on y trouve également le superbe album de country macabre et paisible  Carnival of Excess  dont est extrait ce morceau .

12 – Lowschool – Bienvenue à Babylone : Le duo MC/beatmaker nantais livre un bon exemple de leur rap revendicatif et énergique.
Issu de l’album This is a Lowschool Project.

13 – Hortense Ellis – Woman of the Ghetto : La chanteuse jamaïcaine nous offre une superbe reprise du classique de Marlena Shaw.

14 – Dude – Les Rues de ma Ville : On continue dans le reggae avec cette performance acoustique du chanteur rouennais Dude (issu du crew R2G) disponible en vidéo sur youtube.

15 – Swilson – Demonolgy : Un autre extrait de cet excellent album, dans une veine plus calme et avec l’apport d’une chorale d’enfants .

16 – Them Savages – Bones In Ribbon : Sous ce nom ses cache Alex D. Begay, un homme orchestre originaire de l’Arizona. Sa musique est souvent aux limites de la justesse ùais chargée d’une émotion étrange, un sympathique appeau pour fantômes sylvestres .
Issu de l’album Church Songs.

17 – Geeshie Wiley – Et on termine en douceur par la version originale du premier morceau.