Contre-histoire de la France d’outre-mer : Les Forçats Du Pacifique [4/5]

« Plutôt que d’évoquer les bagnes guyanais et leurs illustres occupants, du capitaine Dreyfus à Guillaume Seznec, Xavier-Marie Bonnot s’intéresse, dans l’avant-dernier volet de cette excellente série, au sort des 22 000 anonymes expédiés en Nouvelle-Calédonie, autre grande terre d’expiation. Il retrace, avec l’aide des meilleurs spécialistes du sujet, dont les historiens Yves Mermoud et Louis-José Balançon, descendants de bagnards, l’histoire des colonies pénitentiaires calédoniennes. Elle commence le 9 mai 1864 avec l’arrivée des premiers condamnés aux travaux forcés sur l’île Nou. Déchus de leurs noms et droits civiques, ils sont utilisés comme main d’œuvre pour construire bâtiments et routes. Leur histoire a laissé une empreinte profonde dans la société calédonienne. »

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb