Street-Utopia #9 Animaux !

Les Animaux ! Voilà un sujet qui ne manque jamais d’inspiration. Depuis le premier dessin sur la roche des grottes jusqu’à nos murs des villes, l’ Homme a toujours représenté ce qui l’entoure. Les animaux font parti intégrante de notre environnement, et nous passons rarement une journée sans voir un autre animal, que ce soit en dessin, en photo ou en vrai ! Ceci est devenu tellement courant que nous n’y faisons même plus attention.

Dans le street-art, les animaux sont remis au devant de la scène, parfois pour faire rire, d’autres fois pour émerveiller, mais surtout pour montrer qu’ils sont là. Ils accompagnent le passant, le rassurant dans cette jungle que sont nos villes.

Les animaux, comme le street art, ont une place essentielle dans l’avenir de L’Humanité, car après tout, nous ne pourrons plus être des Hommes si nous n’avons plus les animaux avec lesquels nous comparer.

UnGarsDansLaRue

Suivez-nous sur Facebook

03# nouveau monde

Nous pensons connaitre le monde et nous en ignorons tout…
À la fois indivisible tout en étant composé d’un ensemble de lui-même,
il possède des frontières mais aucunes limites.
Qu’il soit réel, imaginaire, virtuel, le Monde est un lieu où chaque jour
la vie sème espoir, rêve, conflit et réflexion.Qu’en est-il lorsque nous évoquons un Nouveau monde?
Peut-être en ce lieu plein de pages, vous pourrez trouver une réponse.
Les travaux ont été soigneusement placés afin de vous faire découvrir les
définitions possibles issus d’ artistes talentueux, qui, ont au travers de leur art, façonné leur propre vision du sujet.
Et puis après, une fois avoir doucement parcouru lignes et images,
ce sera à vous de créer l’histoire de ce «nouveau monde».
Fanzine participatif !
Les participants : Nigoull / Emmanuelle LY / Louis 16 art / Ludivine Sié/
Seynabou Sonko / Morgane barret / SyG / Rebel Sao / Solène Doually / Cool Yeyu/ Jon Lankry

Street-Utopia #8 L’ entrepôt des douanes à Pantin

De nos jours, nous pouvons trouver du street art à peu près partout ! Cela est dû à sa démocratisation et parce que ce mouvement commence à avoir  bonne réputation. Mais paradoxalement  les artistes continuent d’être amendés et arrêtés. Heureusement, dans certaines villes, il existe des lieux  qui attirent, voir canalisent, un grand potentiel de créativité, entre chaos et magie, où le temps semble comme figé ! Les artistes de tout style peuvent s’y donner à cœur joie et prendre le temps de faire des pièces parfois impressionnantes . L’entrepôt des Douanes à Pantin – anciennement Chambre du Commerce et de l’Industrie de Paris – fait parti de ces superbes lieux.

Aujourd’hui il a perdu tout son prestige car il est en démolition partielle !  Des bureaux sont prévus à la place….

 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #7 Mémo

Les mémos sont des petits mots laissés à l’intention de certaines personnes. Souvent utilisés pour rappeler une tâche à faire ou un événement à ne pas oublier. Ici des inconnus, ont posé à notre regard, des petits mots un peu partout dans Paris pour nous rappeler certaines choses, parfois essentielles.

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #6 Québec !

Qu’est-ce qui fait le street art de Québec ? Je dirai d’emblée une diversité dans les créations et supports. Stickers, pochoir, grafitti mais aussi pinceau marker et craie, les québécois ne se limitent pas dans la créations.  Il y a de tout les niveaux et pour tout les goûts, on sent que les artistes québécois aiment être originaux et cela se voit dans la diversité de leur « Street Art ».

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #5 Montréal !

Bonjour à tous !

Je profite d’un petit voyage pour vous rapporter du street art canadien !

Voici le Street art de Montréal, les artistes du coin ont la chance de pouvoir exploiter d’énormes pans de mur et peuvent s’adonner à de belles fresques. Le Vandal n’est pas délaissé pour autant, beaucoup de stickers et pochoirs pullulent dans la ville. Le plus drôle, c’est qu’ils vont même jusqu’à graffer des cailloux !

photos

Suivez-nous sur Facebook

Les T-shirt du 99%

description

Le 99% aime le DIY ( do it yourseft) et le prouve avec ses  T-shirts totémique ! Mais faire des T-shirts juste pour dire que nous savons en faire, ça on ne pouvais se le tolérer, alors, nous avons fais en sorte que chaque T-shirt soit unique grâce à un procédé lors de l’impression du visuel. Il se porte en soirée  entre pote, à la plage lors d’une manifestation… proche du corps ou super large, il y en a pour tout les goûts !

 

 

Street-Utopia #4

Aujourd’hui un street-Utopia exclusivement stickers !

Les stickers sont depuis les années 90/2000 l’un des suppports préférés des artistes et des groupes de musique qui veulent se faire connaitre sans dépenser trop d’argent. De toutes tailles et toute formes, ils peuvent être fait soit à la main sont de manière industrielle. Le plus connu des stickers reste le « hello my name is » .

Je vous envoie vers cet article de wiki plutôt bien fait: sticker art.

Soirée « Qui est Lawis ? »

Près du quai de la gare, dans un bateau rouge du nom de  » la dame de canton « , la salle se remplit doucement et son  Chauffeur s’amuse avec le micro.  La salle est à moitié pleine et les mains commencent déjà à se lever. Les premières rimes électrisent l’atmosphère et c’est parti pour 2 heures de folie. C’est juste à côté du bar que les curieux découvraient Un Gars Dans La Rue et Dahsha en plein live painting. Deux styles qui se marient pour illustrer les piliers du Hip-Hop. RAP, graffiti, B-girl, grosse basse et bonne ambiance! Voilà ce que la soirée « Qui est Lawis ? » a offert aux passionnés du milieu, avec,  cerise sur le gâteau, un show de dance  et un open mic endiablé terminant la soirée en apothéose !

Photos

 

Organisateur: Qui est Lawis ? Les rappeurs: Tibo BRTZ , Dockblack, L’uzine, La Mannschaft, Break dance : Le Gang Le bateau: La Dame de Canton Live painting : Un Gars Dans La Rue et Dahsha

Qui est Lawis?

Le Hip hop a bien changé !

Nous connaissons tous les MC’s, les Ghetto blasters,  les Break dancers , mais au delà de ces images du passé, à quoi ressemble réellement la scène hip hop aujourd’hui ?

Lawis, détient la réponse et la partage.

Animé par la volonté de dénicher les nouveaux acteurs du hip hop, de montrer que le mouvement perdure tout en se renouvelant et de vouloir partager cette culture, Lawis s’est lancé dans la tenue d’un blog.

Il vous promet plein de projets autour du hip-hop, c’est pourquoi je vous conseille fortement de surveiller Lawis…

 

Mais au fait………….C’est qui Lawis?

http://lawishiphop.wix.com/lawis

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

Street-Utopia

Je suis égoïste mais je me soigne, la preuve je lance une nouvelle chronique qui est: Street-Utopia.
Street-Utopia, c’est des séries de photos de Street art, afin de vous faire découvrir les œuvres qui arpente les murs de nos villes.

 

Street-utopia

 

 

 

 

Les bons plans de la semaine prochaine

Attention voilà la liste des Evénements  à ne pas manquer si vous aimez l’art, la nouvelle technologie, et surtout si vous êtes très curieux ou curieuse.

Les Expositions

VENDREDI  16 MAI

 

 Écailles de murs

Cet évènement est lié à l’opération  » Traversée d’arts » de la mairie de Saint-Ouen qui va durer trois jours. la galerie éphémère “LA MAIN AU BOUT DES DOIGTS” sera ouverte ces trois jours :

Le 16 de 18h à minuit ( vernissage), le 17 de 14 h à 20 h ( performance dans l’après-midi), le 18 de 11h à 19h ( performance dans l’après-midi).

Le lieu est un immeuble privé dont la cour a été entièrement décorée par une dizaine d’artistes issus du milieu du street art. En voici la liste : Coolber-one – Nice-Art-Paella Chimicos – Jérome Gulon – Un Garçon Dans la Rue – Bastek – RDLS Kraken – JPM.

L’ exposition est basée sur un support commun : des écailles de murs. Les artistes ont joué le jeu en acceptant de travailler sur ce support qui va certainement vous plaire par sa nouveauté. Il n’a pas encore été utilisé à ce jour.

Notre adresse:

LE CLOS VICTOR HUGO

19 BOULEVARD VICTOR HUGO  93400 SAINT OUEN

METRO 13- MAIRIE DE SAINT-OUEN ( à la sortie du métro, à 100 m de la MEDIATHEQUE).

SAMEDI 17 MAI

La Tête dans les nuages

Le 17 Mai 2014 se tiendra le vernissage de l’exposition « La tête dans les nuages » à Nice. 
La galerie ATELIER 5 se déplace hors les murs du 18 au 25 mai avec une série d’artistes réunis autour d’un univers en camaïeu de Blanc et d’écru. Solène Doually participe à cette événement et propose une série de gravures brodées autour de l’onirisme et de la mémoire. L’atelier 5 vous invite  à venir nombreux à l’ouverture de cette exposition ! 

 EXPO PHOTO

Atahana An’Bert, Emmanuel Orain , Aurore Schaeffer, Luc Santiago (Moonccat)

( photos ) et Virgile Escalant (peintures) sont heureux de vous convier à leur vernissage dans un très beau lieu : DOJO CREA ,situé sur les grands boulevards, au métro Strasbourg St-Denis, sortie rue St-Martin. Vous pouvez découvrir nos sites en attendant le 17 mai : 

Atahana : – http://atahana.wix.com/anbert

Emmanuel : –http://www.orain.net/ – www.emmanuel-orain.com/site/

Aurore : – http://aurore-schaeffer.fr/

Mooncat : – http://www.moonccat-photo.com/

Virgile : – http://www.virgile-escalant.fr/

Porte Ouverte

  Porte ouverte de Desap

vous invite a découvrir ses machines  le samedi 17 mai prochain de 9h à 20h !  Si l’impression 3D vous intéresse, ainsi que toute les nouvelles technologies, n’hésitez pas à faire un saut pour rencontrer Raphaëlle et Pierre- Emmanuel qui se feront une joie de répondre à vos questions.

 

20 Juin

On vous prépare un truc gros ……

Mais qui est Lawis ?

 

 

02# subversion

a subversion est considérée comme une menace. Elle fait partie de trois craintes «à la fois anciennes [1] et réamorcées dans le cadre globalisé de la post-modernité dominée par la notion de risque et une nouvelle culture de la peur : l’invasion,
la subversion et la contamination.» [2].
C’est quelque chose qui dérange et porte atteinte à l’ordre établi. En clair, selon les sociétés mais aussi les époques, cette notion mouvante « difficile à définir ou à avérer précisément»(ibid.) englobe tout ce que la culture dominante rejette. La subversion transcende les frontières du genre [3],
peut être grossière ou subtile et peut faire rire (rire subversif).
Par extrapolation cela peut aussi la rapprocher de l’idée d’inversion.
Les médias sont présentés «comme un laboratoire du genre, source et vecteur d’une conception normative et hiérarchisée des représentations qui lui sont associées»[2]. Malgré tout, ils sont aussi un véhicule de la subversion comme par exemple lors de la diffusion de l’eurovision 2014 que l’autrichienne Conchita Wurst a remporté haut la main.
La subversion n’est ni le bien, ni le mal et c’est peut être aussi cela qui contrarie les plus pragmatiques.

[1] Delumeau J., La Peur en Occident (XIVe-XVIIIe siècles). Une cité
assiégée, Paris, Fayard, 1978.

[2] « Genre et médias : quels espaces de subversion ? »,
Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 mars 2014,
http://calenda.org/279540

[3] Mosse G. L., L’Image de l’homme. L’invention de la virilité moderne, Paris, Éditions Abbeville, 1997.

Ce fanzine participatif regroupe le travail de C.Cisinski /T.Loridant/S.Martinand /S.Fisthole/ Dahsha/Miracle cacao/ UGDLR/ Cooleyu
Page 1 sur 212