Street-Utopia #8 L’ entrepôt des douanes à Pantin

De nos jours, nous pouvons trouver du street art à peu près partout ! Cela est dû à sa démocratisation et parce que ce mouvement commence à avoir  bonne réputation. Mais paradoxalement  les artistes continuent d’être amendés et arrêtés. Heureusement, dans certaines villes, il existe des lieux  qui attirent, voir canalisent, un grand potentiel de créativité, entre chaos et magie, où le temps semble comme figé ! Les artistes de tout style peuvent s’y donner à cœur joie et prendre le temps de faire des pièces parfois impressionnantes . L’entrepôt des Douanes à Pantin – anciennement Chambre du Commerce et de l’Industrie de Paris – fait parti de ces superbes lieux.

Aujourd’hui il a perdu tout son prestige car il est en démolition partielle !  Des bureaux sont prévus à la place….

 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #7 Mémo

Les mémos sont des petits mots laissés à l’intention de certaines personnes. Souvent utilisés pour rappeler une tâche à faire ou un événement à ne pas oublier. Ici des inconnus, ont posé à notre regard, des petits mots un peu partout dans Paris pour nous rappeler certaines choses, parfois essentielles.

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #6 Québec !

Qu’est-ce qui fait le street art de Québec ? Je dirai d’emblée une diversité dans les créations et supports. Stickers, pochoir, grafitti mais aussi pinceau marker et craie, les québécois ne se limitent pas dans la créations.  Il y a de tout les niveaux et pour tout les goûts, on sent que les artistes québécois aiment être originaux et cela se voit dans la diversité de leur « Street Art ».

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #4

Aujourd’hui un street-Utopia exclusivement stickers !

Les stickers sont depuis les années 90/2000 l’un des suppports préférés des artistes et des groupes de musique qui veulent se faire connaitre sans dépenser trop d’argent. De toutes tailles et toute formes, ils peuvent être fait soit à la main sont de manière industrielle. Le plus connu des stickers reste le « hello my name is » .

Je vous envoie vers cet article de wiki plutôt bien fait: sticker art.

Soirée « Qui est Lawis ? »

Près du quai de la gare, dans un bateau rouge du nom de  » la dame de canton « , la salle se remplit doucement et son  Chauffeur s’amuse avec le micro.  La salle est à moitié pleine et les mains commencent déjà à se lever. Les premières rimes électrisent l’atmosphère et c’est parti pour 2 heures de folie. C’est juste à côté du bar que les curieux découvraient Un Gars Dans La Rue et Dahsha en plein live painting. Deux styles qui se marient pour illustrer les piliers du Hip-Hop. RAP, graffiti, B-girl, grosse basse et bonne ambiance! Voilà ce que la soirée « Qui est Lawis ? » a offert aux passionnés du milieu, avec,  cerise sur le gâteau, un show de dance  et un open mic endiablé terminant la soirée en apothéose !

Photos

 

Organisateur: Qui est Lawis ? Les rappeurs: Tibo BRTZ , Dockblack, L’uzine, La Mannschaft, Break dance : Le Gang Le bateau: La Dame de Canton Live painting : Un Gars Dans La Rue et Dahsha

La tentation de l’émeute

Peut-être vous souvenez-vous des émeutes de 2005 ? Peut être pas.

« Le 27 octobre 2005, trois adolescents poursuivis par la police se cachent dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis : deux d’entre eux meurent électrocutés et le troisième est grièvement brûlé. Quelques heures plus tard, un mouvement émeutier d’une ampleur exceptionnelle démarre, s’étend rapidement à l’ensemble du territoire français et fait bientôt la une des médias du monde entier. »

Il y a de ça presque 10 ans de nombreux quartiers, majoritairement défavorisés, des banlieues nord de Paris se sont littéralement embrasés. Suite à celà une véritable vague d’émeutes s’est répandue comme une traînée de poudre sur l’ensemble de la France.

Cinq ans après les soulèvements de 2005, Benoît Grimont donne la parole aux habitants des Hautes Noues, un quartier populaire de Villiers-sur-Marne.

 

 


La tentation de l’émeute par Lywest

 

 

Suivez-nous sur Facebook 

asnieb

93, la belle rebelle

93 la belle rebelle.

Une épopée – du rock au slam en passant par le punk et le hip hop – incarnant un demi-siècle de résistance musicale en Seine-Saint-Denis et se faisant porte-voix d’une jeunesse et de territoires en perte d’identité, sous les coups des mutations industrielles, des désillusions politiques et de l’agression constante des pouvoirs successifs. La banlieue – à contrario des clichés – se révèle un espace incroyablement riche de métissages engendrant une créativité époustouflante.

Avec :
Daniel Baudon »Sixties Memory », Marc Perrone,
Loran « Bérurier Noir »et « Les Ramoneurs de Menhirs », Dee Nasty , NTM, Casey,B-James, Serge Teyssot-Gay et « Zone Libre », « 93 Slam Caravane »: Abdel Haq, Bams,Grand Corps Malade, Yo et D’ de Kabal

Suivez-nous sur Facebook 

asnieb

On n’est pas des marques de vélo !

Jean-Pierre Thorn nous offre ici un superbe documentaire sur la banlieue parisienne. Réalisé en 2003 l’histoire se focalise sur un danseur, Bouda, ayant vécu une histoire assez particulière. Je vous laisse découvrir l’empreinte d’une histoire qui n’a pas fini de s’écrire.

Entrecoupé d’images d’archives rares sur les début du hip-hop en France ce documentaire nous plonge au cœur de la banlieue nord-est de Paris. Deux histoires sont en parallèle : l’histoire de Bouda qui est une leçon en tout point et celle de la genèse d’un mouvement qui animera bien des générations de danseurs, rappeurs, DJ et writers (graffeur). Un beau document qui mérite d’être bien plus largement diffusé.
Vous pourrez y découvrir ou redécouvrir Kool Shen des NTM, Sidney le Master of Ceremony (MC) de la mythique émission H.I.P H.O.P diffusée sur TF1 au début des années 80, Gabin du crew « Aktuel Force » et bien d’autres encore.
Ecrit par Asnieb.