03# nouveau monde

Nous pensons connaitre le monde et nous en ignorons tout…
À la fois indivisible tout en étant composé d’un ensemble de lui-même,
il possède des frontières mais aucunes limites.
Qu’il soit réel, imaginaire, virtuel, le Monde est un lieu où chaque jour
la vie sème espoir, rêve, conflit et réflexion.Qu’en est-il lorsque nous évoquons un Nouveau monde?
Peut-être en ce lieu plein de pages, vous pourrez trouver une réponse.
Les travaux ont été soigneusement placés afin de vous faire découvrir les
définitions possibles issus d’ artistes talentueux, qui, ont au travers de leur art, façonné leur propre vision du sujet.
Et puis après, une fois avoir doucement parcouru lignes et images,
ce sera à vous de créer l’histoire de ce «nouveau monde».
Fanzine participatif !
Les participants : Nigoull / Emmanuelle LY / Louis 16 art / Ludivine Sié/
Seynabou Sonko / Morgane barret / SyG / Rebel Sao / Solène Doually / Cool Yeyu/ Jon Lankry

Street-Utopia #7 Mémo

Les mémos sont des petits mots laissés à l’intention de certaines personnes. Souvent utilisés pour rappeler une tâche à faire ou un événement à ne pas oublier. Ici des inconnus, ont posé à notre regard, des petits mots un peu partout dans Paris pour nous rappeler certaines choses, parfois essentielles.

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #6 Québec !

Qu’est-ce qui fait le street art de Québec ? Je dirai d’emblée une diversité dans les créations et supports. Stickers, pochoir, grafitti mais aussi pinceau marker et craie, les québécois ne se limitent pas dans la créations.  Il y a de tout les niveaux et pour tout les goûts, on sent que les artistes québécois aiment être originaux et cela se voit dans la diversité de leur « Street Art ».

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #5 Montréal !

Bonjour à tous !

Je profite d’un petit voyage pour vous rapporter du street art canadien !

Voici le Street art de Montréal, les artistes du coin ont la chance de pouvoir exploiter d’énormes pans de mur et peuvent s’adonner à de belles fresques. Le Vandal n’est pas délaissé pour autant, beaucoup de stickers et pochoirs pullulent dans la ville. Le plus drôle, c’est qu’ils vont même jusqu’à graffer des cailloux !

photos

Suivez-nous sur Facebook

Hobo Truffles : Various Artists – Ode To Delia

 Ode To Delia est le nouvel opus de la série « Ode to… » initié par le collectif international de beatmaker Hobo Truffles.

Cette fois-ci ce n’est pas un pays qui est honoré mais une personne, Delia Ann Derbyshire, qui a été une compositrice de musique électronique. Pionnière de la musique concrète  elle est connue pour avoir fourni un travail surprenant et exemplaire à la BBC Radio dans les années 60.

Gratuit, cet EP riche en rebondissements vous donnera l’occasion de découvrir deux types de travaux : celui des beatmakers enrichi par leur champs de références et aussi celui de Delia Derdyshire avec ses recherches pointues en electroacoustique et ses multiples paysages sonores.

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Les T-shirt du 99%

description

Le 99% aime le DIY ( do it yourseft) et le prouve avec ses  T-shirts totémique ! Mais faire des T-shirts juste pour dire que nous savons en faire, ça on ne pouvais se le tolérer, alors, nous avons fais en sorte que chaque T-shirt soit unique grâce à un procédé lors de l’impression du visuel. Il se porte en soirée  entre pote, à la plage lors d’une manifestation… proche du corps ou super large, il y en a pour tout les goûts !

 

 

Street-Utopia #4

Aujourd’hui un street-Utopia exclusivement stickers !

Les stickers sont depuis les années 90/2000 l’un des suppports préférés des artistes et des groupes de musique qui veulent se faire connaitre sans dépenser trop d’argent. De toutes tailles et toute formes, ils peuvent être fait soit à la main sont de manière industrielle. Le plus connu des stickers reste le « hello my name is » .

Je vous envoie vers cet article de wiki plutôt bien fait: sticker art.

Soirée « Qui est Lawis ? »

Près du quai de la gare, dans un bateau rouge du nom de  » la dame de canton « , la salle se remplit doucement et son  Chauffeur s’amuse avec le micro.  La salle est à moitié pleine et les mains commencent déjà à se lever. Les premières rimes électrisent l’atmosphère et c’est parti pour 2 heures de folie. C’est juste à côté du bar que les curieux découvraient Un Gars Dans La Rue et Dahsha en plein live painting. Deux styles qui se marient pour illustrer les piliers du Hip-Hop. RAP, graffiti, B-girl, grosse basse et bonne ambiance! Voilà ce que la soirée « Qui est Lawis ? » a offert aux passionnés du milieu, avec,  cerise sur le gâteau, un show de dance  et un open mic endiablé terminant la soirée en apothéose !

Photos

 

Organisateur: Qui est Lawis ? Les rappeurs: Tibo BRTZ , Dockblack, L’uzine, La Mannschaft, Break dance : Le Gang Le bateau: La Dame de Canton Live painting : Un Gars Dans La Rue et Dahsha

Qui est Lawis?

Le Hip hop a bien changé !

Nous connaissons tous les MC’s, les Ghetto blasters,  les Break dancers , mais au delà de ces images du passé, à quoi ressemble réellement la scène hip hop aujourd’hui ?

Lawis, détient la réponse et la partage.

Animé par la volonté de dénicher les nouveaux acteurs du hip hop, de montrer que le mouvement perdure tout en se renouvelant et de vouloir partager cette culture, Lawis s’est lancé dans la tenue d’un blog.

Il vous promet plein de projets autour du hip-hop, c’est pourquoi je vous conseille fortement de surveiller Lawis…

 

Mais au fait………….C’est qui Lawis?

http://lawishiphop.wix.com/lawis

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

Street-Utopia

Je suis égoïste mais je me soigne, la preuve je lance une nouvelle chronique qui est: Street-Utopia.
Street-Utopia, c’est des séries de photos de Street art, afin de vous faire découvrir les œuvres qui arpente les murs de nos villes.

 

Street-utopia

 

 

 

 

Le collectif Les morts de la rue

Alors que je me baladais dans les rue de Paris….

On les voit partout ! Près des gares, des supermarchés, des restaurants. On les ignore,  on les méprise. On leur dit bonjour, on leur donne des clopes, des petites pièces,  du réconfort. Nous ne faisons que passer dans la rue, eux, ils y meurent. Le collectif  « Les morts de la rue » recense, dénombre et décrit  la mortalité des personnes sans-abris. Ils font aussi des opérations rendant hommage aux morts, pour rappeler que chacun a le droit au respect et repos dans son trépas.

Voici quelque cliché d’une de leurs opérations sur la place République.

 

 

 

Je croise tous les jours des personnes en détresse dans la rue, si bien qu’il m’arrive de ne plus faire attention, j’en rigole même avec mes collègues, parfois! Néanmoins,  je suis me suis clairement arrêté lorsque j’ai croisé l’affiche m’annonçant 453 morts dans la rue!

 Pourquoi ?

Pourquoi cette tristesse et cette humilité ressenties devant cette affiche ?  Nous croisons tous les jours des corps crasseux, sentant parfois très fort,  souvent éméchés, alors pourquoi maintenant ? Parce que c’est à ce moment que j’ai pris conscience de cette tragédie : c’est la mort qui redonne un nom à ces inconnus. C’est dans la mort qu’ils redeviennent  des hommes ou des femmes. La mort ramène tous les humains au même niveau.  Les grand tombent, mais les oubliés renaissent! Je continue de voir des hommes et des femmes près des gares, des supermarchés, des restaurants,  mais aujourd’hui, j’ignore Philippe,  je dis bonjour à Bernard, et donne de temps en temps à Yvette.

Je passe dans la rue, eux, y meurent…

http://www.mortsdelarue.org/

01# liberté !?

Nous vivons tous des périodes
où face à un vide qui se créé,
nous nous mettons à chercher
et trouvons de manière quasi
instinctive un moyen de le combler.
Chacun à sa propre approche
et celle-ci diffère en fonction de
l’environnement, du vécu et se
concrétise par des choix. Nous avons tous
soif de liberté ! Mais quel est son prix ?
Le 99% vous présente son tout nouveau
fanzine issu de l’association de nombreux
artistes de tout horizons. C’est au travers
de leurs travaux que vous allez pouvoir,
peut-être, avoir la réponse à cette
ultime question :
« Suis-je libre? »
Ce fanzine participatif regroupe le travail de  Asnieb, ugdlr, Julia, S.Martinand,
Cool Yeyu, Florence, Marie Misère

Fanzines ! Festival de l’auto-édition graphique

Ce weekend à la médiathèque M. Duras près de porte de Bagnolet, s’est déroulé le festival de l’auto-édition. Vous pouviez trouver des expositions et un grands marché de fanzines. Pleins de collectifs sont venu de très loin (Nouvelle Zélande, Lille, Nantes…) pour vous montrer leur créations originales, artisanales.

Ce salon proposait différents styles d’éditions faite maison ainsi qu’un grand nombre de revues, posters sérigraphiés, illustrations, T-Shirt et « produits dérivés » étaient présentés. Ainsi on pouvait découvrir des artistes espagnols, italiens, néerlandais, etc..

Je vous laisse découvrir le salon et si vous avez l’intention de vous y rendre, je vous conseille de prendre un peu de monnaie, certains fanzines valent vraiment le coups d’être achetés.

Photos

Quelques liens :

http://fanzines.papiergache.net/fr/programme-2012/
http://www.lepieddebiche.com/

Suivez-nous sur Facebook 

Ceci n’est pas téléchargeable

Voici une exposition de street art trouvée dans une petite ruelle sombre de Chambéry près de Lyon.
Sur les murs de la galerie Larith, on pouvait admirer le travail du collectif « Les Moches ». L’exposition qui répondait au doux nom de « Ceci n’est pas téléchargeable » invitait le visiteur à découvrir un univers coloré où plusieurs styles graphiques se mélangeaient avec une certaine harmonie. Il y avait de tout et pour tous les goûts : graffitis, peintures, sculptures, light painting… Une réelle bouffé de fraîcheur et de couleur pour ces temps de grisaille ambiante.

Photos

 

Je vous laisse découvrir cette exposition et si vous voulez en voir plus voici quelques liens: