Daydream – A Source Skateboard video

On ne quitte pas Paris mais on augmente le level. Plans plus rapprochés, plus de flip, plus de vitesse, plus gros, plus long, et énormément de wallride ou wallie (tricks à la mode?). Bref courte vidéo de très bon niveau et intense. C’est un plaisir de voir du skateboard français comme celui-ci!

Et pour ceux qui en veulent plus, un an plus tôt était déjà sorti Atom.

Suivez-nous sur Facebook

arslo

Contre-histoire de la France d’outre-mer : Les Forçats Du Pacifique [4/5]

« Plutôt que d’évoquer les bagnes guyanais et leurs illustres occupants, du capitaine Dreyfus à Guillaume Seznec, Xavier-Marie Bonnot s’intéresse, dans l’avant-dernier volet de cette excellente série, au sort des 22 000 anonymes expédiés en Nouvelle-Calédonie, autre grande terre d’expiation. Il retrace, avec l’aide des meilleurs spécialistes du sujet, dont les historiens Yves Mermoud et Louis-José Balançon, descendants de bagnards, l’histoire des colonies pénitentiaires calédoniennes. Elle commence le 9 mai 1864 avec l’arrivée des premiers condamnés aux travaux forcés sur l’île Nou. Déchus de leurs noms et droits civiques, ils sont utilisés comme main d’œuvre pour construire bâtiments et routes. Leur histoire a laissé une empreinte profonde dans la société calédonienne. »

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Contre-histoire de la France d’outre-mer : Nos Ancêtres Les Gaulois [1/5]

« Au milieu du XIXe siècle, la France devient un État-nation. Il lui faut un mythe fondateur. Quelque chose qui dise aux Bretons, Auvergnats ou Provençaux : « Voilà qui tu es. ». Ce sera Vercingétorix, l’ancêtre héroïque, et ses compagnons les Gaulois. On supprime les langues régionales et on impose un modèle, l’école de la République. Et cette « mission civilisatrice » va s’exporter dans tout l’empire français grâce à une institution, l’école, et une langue, le français. De La Réunion à la Guyane, en passant par les Antilles ou le Pacifique, nos ancêtres les Gaulois ont colonisé les esprits. »

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Contre-histoire de la France d’outre-mer : Pour un morceau de sucre [5/5]

« Le long récit de la France ultramarine débute avec des marins intrépides, des planteurs voraces et quatre millions d’hommes machines, tous noirs, tous esclaves. L’impérialisme économique figure parmi les principaux leviers utilisés par la France durant le processus de colonisation. Une colonisation souvent basée sur la satisfaction de futilités, selon Xavier-Marie Bonnot et Dorothée Lachaud. Les deux réalisateurs utilisent ici l’exemple du sucre, «l’or blanc» de l’Ancien Régime, pour montrer comment quatre millions d’individus ont été mis en esclavage pour que d’autres puissent avoir un peu de douceur dans leur café. »

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Contre-histoire de la France d’outre-mer : La loi du plus fort [2/5]

« Dans les îles d’esclavage, une société différente a vu le jour. Sans mythes, sans vraies racines, elle est sans doute la plus postmoderne de toutes. Trois grands textes racontent cette évolution hors norme : «Le Code noir», qui règle la société plantationnaire, «Le Discours sur le colonialisme» d’Aimé Césaire et le «Traité du Tout-Monde» d’Édouard Glissant, penseur de la créolité. Trois textes qui disent comment le statut de l’homme noir a évolué. »

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Contre-histoire de la France d’outre-mer : Les Positions Des Missionnaires [3/5]

« Dès le XVIe siècle, partout où s’installaient des colons français, l’Eglise dépêchait des missionnaires, chargés de porter la parole du Christ auprès des populations locales. Coupés de leur hiérarchie et de leurs repères, leur comportement sur place reflétait davantage leur personnalité qu’un quelconque dogme. Et leur attitude vis-à-vis de l’esclavage comme de la colonisation a été, au fil des siècles, fluctuante. Au travers de deux grandes figures, le père Labat, missionnaire en Martinique à la fin du XVIIe siècle et Pierre Chanel qui tenta d’évangéliser l’archipel de Wallis et Futuna au XIXe, des témoignages d’historiens et d’ecclésiastes, érudits et accessibles, restituent les rapports complexes entre ces hommes d’Eglise et leurs ouailles. »

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Street-Utopia #9 Animaux !

Les Animaux ! Voilà un sujet qui ne manque jamais d’inspiration. Depuis le premier dessin sur la roche des grottes jusqu’à nos murs des villes, l’ Homme a toujours représenté ce qui l’entoure. Les animaux font parti intégrante de notre environnement, et nous passons rarement une journée sans voir un autre animal, que ce soit en dessin, en photo ou en vrai ! Ceci est devenu tellement courant que nous n’y faisons même plus attention.

Dans le street-art, les animaux sont remis au devant de la scène, parfois pour faire rire, d’autres fois pour émerveiller, mais surtout pour montrer qu’ils sont là. Ils accompagnent le passant, le rassurant dans cette jungle que sont nos villes.

Les animaux, comme le street art, ont une place essentielle dans l’avenir de L’Humanité, car après tout, nous ne pourrons plus être des Hommes si nous n’avons plus les animaux avec lesquels nous comparer.

UnGarsDansLaRue

Suivez-nous sur Facebook

Les zoos humains

Ce documentaire réalisé par Eric Deroo retrace une histoire peu connue, celle des zoos humains. Un souvenir qui semble lointain… Cela fait pourtant moins d’un siècle et cela est arrivé au pays des Droits de l’Homme. Mêlant darwinisme et eugénisme ces expositions coloniales marqueront pour longtemps l’imaginaire collectif occidental et serviront d’excuses au colonialisme en ce début du XXe siècle.

NB : « Le mot « race » est d’emploi relativement récent dans la langue française. Il date du 15e siècle et vient du latin ratio, qui signifie, entre autres, « ordre chronologique » ; ce sens logique persiste dans l’acception biologique qui s’impose par la suite : la race est alors comprise comme un ensemble de traits biologiques et psychologiques qui relient ascendants et descendants dans une même lignée. Terme d’élevage, il est d’ailleurs appliqué à l’homme seulement à partir du 17e siècle »

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Françafrique : L’argent roi

Deuxième volet du duo de documentaire sur les relations ambiguës qui lient la France et les anciennes colonies du continent africain. Cette fois-ci on se concentre sur les détournements de fonds, les financements de régimes dictatoriaux, les manipulations politiques diverses et variées, les sociétés secrètes etc. La Françafrique dans toute sa splendeur quoi…

 

 

*

*

*

*

*

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Françafrique : La Raison d’Etat

Une bombe qui nous a été servi par et sur France 2 il y a bien quatre ans de cela. Une grosse surprise, un électrochoc !

C’est le premier d’un duo de documentaire sur les relations ambiguës entre la France et les anciennes colonies françaises du continent africain. Il y a de la politique donc pour ceux qui ne sont pas très fan de genre faudra vous accrocher parce que vous devez le voir un point c’est tout!

La françafrique, symbole de l’empire post-colonialiste français, est tâchée de coups d’État, d’assassinats, d’opérations violentes secrètement menées par la France. Il y a du contenu et vous serez étonnés de découvrir cette facette très obscure de l’histoire française et ce n’est pas la seule.

 

 

Vidéo: Françafrique la Raison d’état from GriGriNews on Vimeo.

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Les T-shirt du 99%

description

Le 99% aime le DIY ( do it yourseft) et le prouve avec ses  T-shirts totémique ! Mais faire des T-shirts juste pour dire que nous savons en faire, ça on ne pouvais se le tolérer, alors, nous avons fais en sorte que chaque T-shirt soit unique grâce à un procédé lors de l’impression du visuel. Il se porte en soirée  entre pote, à la plage lors d’une manifestation… proche du corps ou super large, il y en a pour tout les goûts !

 

 

Street-Utopia #4

Aujourd’hui un street-Utopia exclusivement stickers !

Les stickers sont depuis les années 90/2000 l’un des suppports préférés des artistes et des groupes de musique qui veulent se faire connaitre sans dépenser trop d’argent. De toutes tailles et toute formes, ils peuvent être fait soit à la main sont de manière industrielle. Le plus connu des stickers reste le « hello my name is » .

Je vous envoie vers cet article de wiki plutôt bien fait: sticker art.

Soirée « Qui est Lawis ? »

Près du quai de la gare, dans un bateau rouge du nom de  » la dame de canton « , la salle se remplit doucement et son  Chauffeur s’amuse avec le micro.  La salle est à moitié pleine et les mains commencent déjà à se lever. Les premières rimes électrisent l’atmosphère et c’est parti pour 2 heures de folie. C’est juste à côté du bar que les curieux découvraient Un Gars Dans La Rue et Dahsha en plein live painting. Deux styles qui se marient pour illustrer les piliers du Hip-Hop. RAP, graffiti, B-girl, grosse basse et bonne ambiance! Voilà ce que la soirée « Qui est Lawis ? » a offert aux passionnés du milieu, avec,  cerise sur le gâteau, un show de dance  et un open mic endiablé terminant la soirée en apothéose !

Photos

 

Organisateur: Qui est Lawis ? Les rappeurs: Tibo BRTZ , Dockblack, L’uzine, La Mannschaft, Break dance : Le Gang Le bateau: La Dame de Canton Live painting : Un Gars Dans La Rue et Dahsha

Qui est Lawis?

Le Hip hop a bien changé !

Nous connaissons tous les MC’s, les Ghetto blasters,  les Break dancers , mais au delà de ces images du passé, à quoi ressemble réellement la scène hip hop aujourd’hui ?

Lawis, détient la réponse et la partage.

Animé par la volonté de dénicher les nouveaux acteurs du hip hop, de montrer que le mouvement perdure tout en se renouvelant et de vouloir partager cette culture, Lawis s’est lancé dans la tenue d’un blog.

Il vous promet plein de projets autour du hip-hop, c’est pourquoi je vous conseille fortement de surveiller Lawis…

 

Mais au fait………….C’est qui Lawis?

http://lawishiphop.wix.com/lawis

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

Street-Utopia

Je suis égoïste mais je me soigne, la preuve je lance une nouvelle chronique qui est: Street-Utopia.
Street-Utopia, c’est des séries de photos de Street art, afin de vous faire découvrir les œuvres qui arpente les murs de nos villes.

 

Street-utopia

 

 

 

 

La tentation de l’émeute

Peut-être vous souvenez-vous des émeutes de 2005 ? Peut être pas.

« Le 27 octobre 2005, trois adolescents poursuivis par la police se cachent dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis : deux d’entre eux meurent électrocutés et le troisième est grièvement brûlé. Quelques heures plus tard, un mouvement émeutier d’une ampleur exceptionnelle démarre, s’étend rapidement à l’ensemble du territoire français et fait bientôt la une des médias du monde entier. »

Il y a de ça presque 10 ans de nombreux quartiers, majoritairement défavorisés, des banlieues nord de Paris se sont littéralement embrasés. Suite à celà une véritable vague d’émeutes s’est répandue comme une traînée de poudre sur l’ensemble de la France.

Cinq ans après les soulèvements de 2005, Benoît Grimont donne la parole aux habitants des Hautes Noues, un quartier populaire de Villiers-sur-Marne.

 

 


La tentation de l’émeute par Lywest

 

 

Suivez-nous sur Facebook 

asnieb

93, la belle rebelle

93 la belle rebelle.

Une épopée – du rock au slam en passant par le punk et le hip hop – incarnant un demi-siècle de résistance musicale en Seine-Saint-Denis et se faisant porte-voix d’une jeunesse et de territoires en perte d’identité, sous les coups des mutations industrielles, des désillusions politiques et de l’agression constante des pouvoirs successifs. La banlieue – à contrario des clichés – se révèle un espace incroyablement riche de métissages engendrant une créativité époustouflante.

Avec :
Daniel Baudon »Sixties Memory », Marc Perrone,
Loran « Bérurier Noir »et « Les Ramoneurs de Menhirs », Dee Nasty , NTM, Casey,B-James, Serge Teyssot-Gay et « Zone Libre », « 93 Slam Caravane »: Abdel Haq, Bams,Grand Corps Malade, Yo et D’ de Kabal

Suivez-nous sur Facebook 

asnieb

Page 1 sur 212