Effet Doppler #3 [par Keor Meteor]

L’Effet Doppler #3 nous arrive tout droit d’un autre monde, celui de Keor Meteor !

Keor Meteor est un beatmaker parisien qui fait parti du collectif et label Hot Record Société. Quelques-unes de ces productions ont d’ailleurs étayées les Playlist du Dimanche.

Cette fois-ci on part sur des volutes aux influences jazzy, sous perfusion hip-hop avec une sélection qui tombe à point nommé pour cette mi-saison entre nuages à l’aube et soleil couchant.

 

 

[Les images sources du visuel sont le mélange d’une capture d’écran de l’animé « Cowboy Bebop » extraite de l’épisode « Jupiter Jazz » couplée à la reproduction d’une image satellitaire d’une tempête sur Jupiter.]

 

Daydream – A Source Skateboard video

On ne quitte pas Paris mais on augmente le level. Plans plus rapprochés, plus de flip, plus de vitesse, plus gros, plus long, et énormément de wallride ou wallie (tricks à la mode?). Bref courte vidéo de très bon niveau et intense. C’est un plaisir de voir du skateboard français comme celui-ci!

Et pour ceux qui en veulent plus, un an plus tôt était déjà sorti Atom.

Suivez-nous sur Facebook

arslo

De Paris yearbook

Les spots de Paris sont bien différents des spots ricains. La palette de tricks changent et s’adaptent. Mais le niveau de la vingtaine de skateurs amateurs de ce film édité par Guillaume Périmony reste bon. Cette vidéo mais en lumière le skate de la capitale française. Elle est accompagnée d’une édition au même nom, un livre bleu, rempli de photos.

Suivez-nous sur Facebook

arslo

Mosa – 75000

Mosa, membre du PAL crew, s’est associé avec Irwin Barbé pour cette vidéo. Au programme tags et peintures dans les rues de Paris. Un résultat accrocheur avec des images faisant penser aux caméscopes d’antan et une bande son venue de l’espace.

Suivez-nous sur Facebook

arslo

Street-Art : La Rébellion Éphémère

Le documentaire est un peu daté mais il pose quelques questions sur l’impact politique, économique et social de ce mouvement aujourd’hui saturé par ses acteurs.

Petit synopsis tiré de Médiapart : « Pochoirs, graffs, posters, stickers, installations : le street art se déploie sur les murs, les portes, les trottoirs ou le mobilier urbain. Il fait désormais partie du paysage des métropoles du monde entier. Cet art provocateur force à regarder de plus près un environnement sous domination commerciale, dont il détourne les codes. Mais les œuvres sont de plus en plus éphémères, exposées à la destruction par l’autorité publique et à la convoitise des amateurs ou des spéculateurs. Car aussi rebelle soit-il, le street art n’échappe pas tout à fait à la commercialisation et à la starisation. Le pochoiriste parisien Blek le Rat, l’une des figures les plus anciennes et les plus influentes de l’art de la rue, en fait ici la preuve en nous entraînant à New York, où il prépare sa prochaine exposition. La New-Yorkaise Swoon s’est installée quant à elle à Berlin, où travaille aussi Brad Downey, originaire du Kentucky. À l’opposé de la capitale allemande, paradis absolu des artistes de rue, Moscou a une politique particulièrement répressive : la durée de vie de bon nombre d’œuvres ne dépasse pas une ou deux heures, explique l’artiste Igor P., qui présente la scène street art restreinte mais très active de la métropole russe. »

 

 

 


Street Art La Rébellion Éphémère par alxka

*

*

*

*

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Street-Utopia #9 Animaux !

Les Animaux ! Voilà un sujet qui ne manque jamais d’inspiration. Depuis le premier dessin sur la roche des grottes jusqu’à nos murs des villes, l’ Homme a toujours représenté ce qui l’entoure. Les animaux font parti intégrante de notre environnement, et nous passons rarement une journée sans voir un autre animal, que ce soit en dessin, en photo ou en vrai ! Ceci est devenu tellement courant que nous n’y faisons même plus attention.

Dans le street-art, les animaux sont remis au devant de la scène, parfois pour faire rire, d’autres fois pour émerveiller, mais surtout pour montrer qu’ils sont là. Ils accompagnent le passant, le rassurant dans cette jungle que sont nos villes.

Les animaux, comme le street art, ont une place essentielle dans l’avenir de L’Humanité, car après tout, nous ne pourrons plus être des Hommes si nous n’avons plus les animaux avec lesquels nous comparer.

UnGarsDansLaRue

Suivez-nous sur Facebook

SOFLES

Sofles a créé en début d’automne une chaîne youtube mettant en scène sa technique et ses grands talents, en témoigne ces trois premières vidéos. Maîtrise totale de la bombe, source d’imagination inépuisable, rapidité d’exécution. Dinguerie.







Suivez-nous sur Facebook

arslo

Les zoos humains

Ce documentaire réalisé par Eric Deroo retrace une histoire peu connue, celle des zoos humains. Un souvenir qui semble lointain… Cela fait pourtant moins d’un siècle et cela est arrivé au pays des Droits de l’Homme. Mêlant darwinisme et eugénisme ces expositions coloniales marqueront pour longtemps l’imaginaire collectif occidental et serviront d’excuses au colonialisme en ce début du XXe siècle.

NB : « Le mot « race » est d’emploi relativement récent dans la langue française. Il date du 15e siècle et vient du latin ratio, qui signifie, entre autres, « ordre chronologique » ; ce sens logique persiste dans l’acception biologique qui s’impose par la suite : la race est alors comprise comme un ensemble de traits biologiques et psychologiques qui relient ascendants et descendants dans une même lignée. Terme d’élevage, il est d’ailleurs appliqué à l’homme seulement à partir du 17e siècle »

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Street-Utopia #8 L’ entrepôt des douanes à Pantin

De nos jours, nous pouvons trouver du street art à peu près partout ! Cela est dû à sa démocratisation et parce que ce mouvement commence à avoir  bonne réputation. Mais paradoxalement  les artistes continuent d’être amendés et arrêtés. Heureusement, dans certaines villes, il existe des lieux  qui attirent, voir canalisent, un grand potentiel de créativité, entre chaos et magie, où le temps semble comme figé ! Les artistes de tout style peuvent s’y donner à cœur joie et prendre le temps de faire des pièces parfois impressionnantes . L’entrepôt des Douanes à Pantin – anciennement Chambre du Commerce et de l’Industrie de Paris – fait parti de ces superbes lieux.

Aujourd’hui il a perdu tout son prestige car il est en démolition partielle !  Des bureaux sont prévus à la place….

 

Suivez-nous sur Facebook

Page 1 sur 3123