Street-Art : La Rébellion Éphémère

Le documentaire est un peu daté mais il pose quelques questions sur l’impact politique, économique et social de ce mouvement aujourd’hui saturé par ses acteurs.

Petit synopsis tiré de Médiapart : « Pochoirs, graffs, posters, stickers, installations : le street art se déploie sur les murs, les portes, les trottoirs ou le mobilier urbain. Il fait désormais partie du paysage des métropoles du monde entier. Cet art provocateur force à regarder de plus près un environnement sous domination commerciale, dont il détourne les codes. Mais les œuvres sont de plus en plus éphémères, exposées à la destruction par l’autorité publique et à la convoitise des amateurs ou des spéculateurs. Car aussi rebelle soit-il, le street art n’échappe pas tout à fait à la commercialisation et à la starisation. Le pochoiriste parisien Blek le Rat, l’une des figures les plus anciennes et les plus influentes de l’art de la rue, en fait ici la preuve en nous entraînant à New York, où il prépare sa prochaine exposition. La New-Yorkaise Swoon s’est installée quant à elle à Berlin, où travaille aussi Brad Downey, originaire du Kentucky. À l’opposé de la capitale allemande, paradis absolu des artistes de rue, Moscou a une politique particulièrement répressive : la durée de vie de bon nombre d’œuvres ne dépasse pas une ou deux heures, explique l’artiste Igor P., qui présente la scène street art restreinte mais très active de la métropole russe. »

 

 

 


Street Art La Rébellion Éphémère par alxka

*

*

*

*

Suivez-nous sur Facebook !

asnieb

Street-Utopia #9 Animaux !

Les Animaux ! Voilà un sujet qui ne manque jamais d’inspiration. Depuis le premier dessin sur la roche des grottes jusqu’à nos murs des villes, l’ Homme a toujours représenté ce qui l’entoure. Les animaux font parti intégrante de notre environnement, et nous passons rarement une journée sans voir un autre animal, que ce soit en dessin, en photo ou en vrai ! Ceci est devenu tellement courant que nous n’y faisons même plus attention.

Dans le street-art, les animaux sont remis au devant de la scène, parfois pour faire rire, d’autres fois pour émerveiller, mais surtout pour montrer qu’ils sont là. Ils accompagnent le passant, le rassurant dans cette jungle que sont nos villes.

Les animaux, comme le street art, ont une place essentielle dans l’avenir de L’Humanité, car après tout, nous ne pourrons plus être des Hommes si nous n’avons plus les animaux avec lesquels nous comparer.

UnGarsDansLaRue

Suivez-nous sur Facebook

03# nouveau monde

Nous pensons connaitre le monde et nous en ignorons tout…
À la fois indivisible tout en étant composé d’un ensemble de lui-même,
il possède des frontières mais aucunes limites.
Qu’il soit réel, imaginaire, virtuel, le Monde est un lieu où chaque jour
la vie sème espoir, rêve, conflit et réflexion.Qu’en est-il lorsque nous évoquons un Nouveau monde?
Peut-être en ce lieu plein de pages, vous pourrez trouver une réponse.
Les travaux ont été soigneusement placés afin de vous faire découvrir les
définitions possibles issus d’ artistes talentueux, qui, ont au travers de leur art, façonné leur propre vision du sujet.
Et puis après, une fois avoir doucement parcouru lignes et images,
ce sera à vous de créer l’histoire de ce «nouveau monde».
Fanzine participatif !
Les participants : Nigoull / Emmanuelle LY / Louis 16 art / Ludivine Sié/
Seynabou Sonko / Morgane barret / SyG / Rebel Sao / Solène Doually / Cool Yeyu/ Jon Lankry

Street-Utopia #8 L’ entrepôt des douanes à Pantin

De nos jours, nous pouvons trouver du street art à peu près partout ! Cela est dû à sa démocratisation et parce que ce mouvement commence à avoir  bonne réputation. Mais paradoxalement  les artistes continuent d’être amendés et arrêtés. Heureusement, dans certaines villes, il existe des lieux  qui attirent, voir canalisent, un grand potentiel de créativité, entre chaos et magie, où le temps semble comme figé ! Les artistes de tout style peuvent s’y donner à cœur joie et prendre le temps de faire des pièces parfois impressionnantes . L’entrepôt des Douanes à Pantin – anciennement Chambre du Commerce et de l’Industrie de Paris – fait parti de ces superbes lieux.

Aujourd’hui il a perdu tout son prestige car il est en démolition partielle !  Des bureaux sont prévus à la place….

 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #7 Mémo

Les mémos sont des petits mots laissés à l’intention de certaines personnes. Souvent utilisés pour rappeler une tâche à faire ou un événement à ne pas oublier. Ici des inconnus, ont posé à notre regard, des petits mots un peu partout dans Paris pour nous rappeler certaines choses, parfois essentielles.

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Street-Utopia #6 Québec !

Qu’est-ce qui fait le street art de Québec ? Je dirai d’emblée une diversité dans les créations et supports. Stickers, pochoir, grafitti mais aussi pinceau marker et craie, les québécois ne se limitent pas dans la créations.  Il y a de tout les niveaux et pour tout les goûts, on sent que les artistes québécois aiment être originaux et cela se voit dans la diversité de leur « Street Art ».

 


 

Suivez-nous sur Facebook

Goooooood morning twiiiitter!!

Bonjour tous le monde! ^^

Alors voila chose promise, nous lançons le concours Twitter!

Le prix du concours est un t-shirt made in 99%

Youpi!!
Le concours s’intitule l’Enchère des Tweets!
En voici le principe:

Nous lançons un premier tweet sur le compte Tweeter du collectif qui sera intitulé: « Enchère tweet xx h-xx h! Ouverture des Enchères….qui dit mieux? ».
Chacun d’entre vous pourra dès lors répondre à ce tweet (en indiquant un #tweetenchere devant) suivi du chiffre/nombre de tweet-enchère global que vous estimez être tweetés durant la plage horaire indiquée!
Un exemple c’est mieux?

Ok
Admettons que le premier tweet qui lance le début du concours soit celui-ci:
« Enchère de Tweets! 14h-15h Ouverture des Enchères, qui dit mieux? »
Vous, chers participants, voilà ce que vous devez répondre:
#Tweetenchere ’40’ (si vous estimez qu’à la clôture du concours à 15h, il y’aura environs 40 personne en tout à avoir fait un tweet-enchère !)
#Tweetenchere ’23’ (si vous estimez qu’à la clôture du concours à 15h, le nombre global de tweet-enchere sera de 23!)
ect ect!

Le règlement est simple:

-Pour y participer, il faut d’abord vous abonner à la page twitter du 99%, puis que vous tweetiez comme expliqué au dessus!

-Seulement un tweet-enchere par personne et par concours! Par contre vous avez tout à fait le droit d’effacer un tweet-enchere et d’en retwetter un autre derrière, tant qu’il n’y en a qu’un par personne et dans la plage horaire donnée!

-Toute triches ou magouilles disqualifie bien entendu immédiatement, pas de négociations à ce niveau!

Le gagnant est celui dont l’enchère sera le plus proche de la vérité! En cas d’égalité (car cela peut arriver) c’est le premier à avoir envoyé son enchère qui gagne !

La première enchère de Tweet commencera demain (vendredi) et se tiendra sur le compte du collectif de 16h à 18h!

Je vous annoncerai le top départ sur Facebook et Twitter !

Alors tenez vous à l’écoute ^^
D’ici là, si vous avez des questions, n’hésitez pas!!

 

 

Bon courage!

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

sink

 

Street-Utopia #5 Montréal !

Bonjour à tous !

Je profite d’un petit voyage pour vous rapporter du street art canadien !

Voici le Street art de Montréal, les artistes du coin ont la chance de pouvoir exploiter d’énormes pans de mur et peuvent s’adonner à de belles fresques. Le Vandal n’est pas délaissé pour autant, beaucoup de stickers et pochoirs pullulent dans la ville. Le plus drôle, c’est qu’ils vont même jusqu’à graffer des cailloux !

photos

Suivez-nous sur Facebook

Les T-shirt du 99%

description

Le 99% aime le DIY ( do it yourseft) et le prouve avec ses  T-shirts totémique ! Mais faire des T-shirts juste pour dire que nous savons en faire, ça on ne pouvais se le tolérer, alors, nous avons fais en sorte que chaque T-shirt soit unique grâce à un procédé lors de l’impression du visuel. Il se porte en soirée  entre pote, à la plage lors d’une manifestation… proche du corps ou super large, il y en a pour tout les goûts !

 

 

Street-Utopia #4

Aujourd’hui un street-Utopia exclusivement stickers !

Les stickers sont depuis les années 90/2000 l’un des suppports préférés des artistes et des groupes de musique qui veulent se faire connaitre sans dépenser trop d’argent. De toutes tailles et toute formes, ils peuvent être fait soit à la main sont de manière industrielle. Le plus connu des stickers reste le « hello my name is » .

Je vous envoie vers cet article de wiki plutôt bien fait: sticker art.

Qui est Lawis?

Le Hip hop a bien changé !

Nous connaissons tous les MC’s, les Ghetto blasters,  les Break dancers , mais au delà de ces images du passé, à quoi ressemble réellement la scène hip hop aujourd’hui ?

Lawis, détient la réponse et la partage.

Animé par la volonté de dénicher les nouveaux acteurs du hip hop, de montrer que le mouvement perdure tout en se renouvelant et de vouloir partager cette culture, Lawis s’est lancé dans la tenue d’un blog.

Il vous promet plein de projets autour du hip-hop, c’est pourquoi je vous conseille fortement de surveiller Lawis…

 

Mais au fait………….C’est qui Lawis?

http://lawishiphop.wix.com/lawis

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook !

Street-Utopia

Je suis égoïste mais je me soigne, la preuve je lance une nouvelle chronique qui est: Street-Utopia.
Street-Utopia, c’est des séries de photos de Street art, afin de vous faire découvrir les œuvres qui arpente les murs de nos villes.

 

Street-utopia

 

 

 

 

Portrait d’un connu: Dju tattoo

Bonjour à tous,  j’espère que tout se passe bien pour vous,  si ce n’est pas le cas, arrêtez tous ! Allez vous prendre votre boisson préférée, installez vous confortablement, je vais vous présenter un petit rayon de soleil. C’est sous un bonnet de laine qu’il se cache,  Dju tattoo, 1, 65m d’énergie positive et de sourire teinté d’un soupçon de blague et de taquinerie. Il m’est impossible de résumer son parcours, motocross, art, cuisine, journalisme, tatouage, elle a vécu plusieurs vies, toujours animée  par l’envie de faire ce qui lui plaît.

J’ai eu l’occasion de l’interviewer pendant que mon bras se remettait du tatouage.

– Un Gars Dans La Rue :

Bonjour ! Commençons en douceur avec une question plutôt simple: Quel a été le premier métier que tu as voulu faire ?

Dju tattoo : 

Médecin légiste, je ne sais pas si je peux donner les raisons mais j’étais très curieuse sur le principe de « faire mal sans faire mal ». C’était de  rentrer dans la sensibilité de quelqu’un, sans qu’il ait de retour négatif de sa part, qui me fascinait, il n’y avait rien de médical (rire).

– UGDLR :

Ok ! au final en devenant tatoueuse, tu es restée proche de ton rêve d’enfant, sauf que les tatoués acceptent la douleur alors que les morts ne la ressentent pas.

 Maintenant je vais te donner trois mots et à chacun d’eux tu répondras par la première idée qui te passe par la tête :

chez toi / travail/ colère.

– Dju tattoo :

Chez toi, plaisir, rare!

– UGDLR :

Le travail  et plaisir, c’est drôle c’est la deuxième fois que l’on donne cette réponse.

Dju tattoo:

Ah ouais, j’aurais dit que c’est plutôt rare. Peu de personnes sont épanouies dans leur travail j’ai l’impression ?

UGDLR:

Oui effectivement, la deuxième personne était aussi dans le domaine de la création, je pense que c’est lié. Les métiers créatifs ne sont pas perçus comme des boulots en soi, même si ils ont leur dose de labeur quotidien. Mais je pense que la réponse à ce mot changera si je change de milieu professionnel.

  Maintenant imagines que j’ai le pouvoir de te donner la capacité de t’adresser à l’humanité tout entière, que leur dirais-tu?

– Dju tattoo :

Un mot plaisir,

je dirais à chacun de savourer  ce  qu’il  fait, qu’ils n’aient pas peur d’entreprendre.

– UGDLR :

Je pense que lorsqu’on se met à entreprendre, que ce soit un rêve, un projet ou un travail, on a cette sensation « de grandir »  étape  par étape grâce à notre travail. Une grande part de la confiance en soi, vient de cette capacité à progresser, et je crois que c’est justement ça qu’il faudrait enseigner, la soif d’entreprendre.

Maintenant que tu es un connu, les humains t’acclament haut et fort, quel serait ton futur idéal ?

 – Dju tattoo :

Mon futur idéal serait de pouvoir tatouer ce dont  j’ai vraiment envie, ne pas être  limitée à reproduire des tatouages déjà vu,  mais ouvrir les personnes à la création pure, les accompagner dans la création d’un tatouage propre. Je pense c’est que cherche chaque artiste.

– UGDLR :

Dernière question, ma préférée. Tu as la possibilité de poser une question à la prochaine personne que j’interviewerai, quelle serait cette ultime question?

Sachant que la dernière personne que j’ai interviewée a demandé : Quel est l’accomplissement dont tu es le plus fier dans le domaine artistique ?

 -Dju tattoo :

En termes de peinture, qu’Yann Black m’achète une toile. Je le considère comme un aîné, j’ai eu la chance qu’il me fasse exposer chez lui. Actuellement  je sais que mon œuvre,  » mr jack »,  est dans la chambre de sa petite fille.  Ce qui est drôle c’est que le tableau est un peu dark et enfantin. Après dans le domaine du tatouage, ma plus belle réussite c’est le premier  tatouage. C’est lui qui m’a fait entrer dans le milieu. Les premières fois sont importantes car initiatrices, c’est pour cela qu’il ne faut jamais les oublier.

Pour la question du prochain interviewé,  ou de la prochaine interviewée : Connais-tu la chanson TEGAN and SARA?

– UGDLR :

Original comme question, je crois que je ne la connais pas non plus. Je pense que je vais la télécharger, ce sera comme ton cadeau au prochain inconnu(e)

Merci encore Dju tattoo…

 Le Facebook de Dju tattoo si vous voulez suivre son travail : ici

Si vous voulez découvrir le travail de Yann Black: ici

et voici le Black Bird tattoo, le salon de Dju: ici

Suivez-nous sur Facebook !

01# liberté !?

Nous vivons tous des périodes
où face à un vide qui se créé,
nous nous mettons à chercher
et trouvons de manière quasi
instinctive un moyen de le combler.
Chacun à sa propre approche
et celle-ci diffère en fonction de
l’environnement, du vécu et se
concrétise par des choix. Nous avons tous
soif de liberté ! Mais quel est son prix ?
Le 99% vous présente son tout nouveau
fanzine issu de l’association de nombreux
artistes de tout horizons. C’est au travers
de leurs travaux que vous allez pouvoir,
peut-être, avoir la réponse à cette
ultime question :
« Suis-je libre? »
Ce fanzine participatif regroupe le travail de  Asnieb, ugdlr, Julia, S.Martinand,
Cool Yeyu, Florence, Marie Misère
Page 1 sur 212